Le Journal du mois

L'actualité du cinéma avec Comme au cinéma et E-Mosaïque}}}

LE JOURNAL DU MOIS-E-MOSAIQUE-LE JOURNAL DU MOIS
- Accueil - Télé Vidéos E-Mosaïque - Infos - Blog E-M - Contact
Les dossiers
Eclairages
Les beaux arts
Culture
Cinéma
Livres
Musique
Théâtre
Peinture
E-Miroirs
Rochefoucauld
English Huma
Jules Dassin
Frida Kahlo




Les alternatifs
Acrimed
Rézo
E-Mosaïque
Oikonomia
Oikos
Bellaciao
Indymedia
Wikipedia
Ebabylone
Rue 89
Agoravox

Rédacteur Agoravox

E-MOSAIQUE





LA FRANCE MAUVAIS ELEVE


La France championne du bourrage de classes?
Selon le centre d’analyse stratégique, notre pays possède l’un des taux d’encadrement professeurs/élèves les plus mauvais de l’OCDE. Notamment en primaire et dans le supérieur.
Luc Chatel pourra difficilement faire semblant d’ignorer la réalité. La révélation provient du très officiel Centre d’analyse stratégique (CAS), une institution placée auprès du premier ministre. Et que dit-elle?? Tout simplement que la France possède l’un des taux d’encadrement professeurs/élèves les plus faibles des pays de l’OCDE.
« Tous niveaux et tous établissements confondus (publics et privés), il atteint 6,1 enseignants pour 100 élèves étudiants, alors que des pays comme la Suède, la Grèce ou le Portugal dépassent les 9 enseignants », peut-on lire dans la note de synthèse « Tendances de l’emploi public » de février 2011 (1).
Dans le détail, on s’aperçoit que ces mauvais résultats sont dus aux taux d’encadrement dans le primaire et l’enseignement supérieur. Avec 5 professeurs pour 100 élèves ou étudiants, il s’agit des plus bas de toute l’OCDE?! Dans les collèges et lycées, la France se situe, en revanche, à un niveau « médian » avec 8 enseignants pour 100 élèves. Le pire, c’est que ces chiffres prennent comme référence l’année 2007. Or, depuis, quelque 50?000 postes ont été supprimés dans le primaire et le secondaire. Auxquels doivent s’ajouter 50?000 autres entre 2011 et 2013, dont 16?000 à la rentrée.
De quoi accentuer une tendance bien française au bourrage de classes. Cette dernière est d’ailleurs parfaitement assumée par le ministère de l’Éducation nationale. Pour preuve?: en juin dernier, les têtes pensantes de la rue de Grenelle recommandaient aux recteurs en mal de suppressions de postes d’augmenter, entre autres, les effectifs d’un élève par classe, dans l’espoir d’économiser 10?000 postes de profs au plan national.
Quant à Luc Chatel, il s’enferme, sur cette question, dans un déni ahurissant. En juin dernier, notre brillant ministre déclarait in extenso?: « Nous avons un taux d’encadrement qui est plus important en France que celui d’autres grands pays développés. » Alors même que les chiffres de l’OCDE pour 2007 constatent 22,6 élèves par classe en primaire et 24,3 dans le secondaire, contre respectivement 21,4 et 23,9 élèves en moyenne dans l’OCDE.
Sur le fond, les chiffres du CAS ne font que confirmer la sous-dotation chronique dont souffre notamment l’école primaire en France. Dans un rapport de mai 2010, la Cour des comptes soulignait déjà que notre pays y consacrait moins de moyens que la moyenne de l’OCDE?: 5 % de moins en maternelle, 15 % de moins à l’école élémentaire. Et ce sur la base des chiffres 2006.
(1) Note no 214 consultable à l’adresse http://www.strategie.gouv.fr

CALCUL MENTAL

Convaincus par les brillantes réflexions du ministre de l’Education Nationale sur les mathématiques, les enseignants et les directeurs d’écoles s’entraînent au calcul mental tous les jours,15 minutes de 8h30 à 8h45.
En effet, des dizaines d’enseignants ne sont pas remplacés tous les jours dans le Rhône. Il manque des dizaines de remplaçants suite aux erreurs de calcul pour les créations de postes du ministère. Un entraînement parmi d’autres ce mardi 1er février, à l’école élémentaire Jean Vilar à Vaulx en Velin :
Dans une école de Vaulx en Velin de 13 classes, il y a 5 enseignants malades sans remplaçant. Etant donné que ces classes ont 24, 24, 24, 25 et 25 élèves,
Etant donné qu’un parent sur deux accepte de garder son enfant à la maison, combien la directrice doit-elle rajouter d’élèves dans les classes restantes ?
24 + 24 + 24 + 25 + 25 = 122
122 : 2 = 61
122 - 61 = 61
13 - 5 = 8
61 : 8 = 7,6
Chaque enseignant présent verra son effectif augmenter de 7,6 élèves.
Jeudi la directrice aura certainement un autre calcul à faire et les élèves une autre journée d’école gachée.
NB : c’est le ministre qui devrait se remettre au calcul mental. Dans le Rhône, 1700 élèves supplémentaires. 20 postes supprimés. Cherchez l’erreur de calcul. Nous ne sommes pas prêts d’avoir des remplacements.
Communiqué du Snuipp Rhône, Syndicat National Unitaire des Instituteurs, Professeurs des écoles et PEGC
LE CRANE POUR BOIRE
  • Des hommes préhistoriques vivant en Angleterre utilisaient comme coupe à boire des crânes humains qu'ils avaient auparavant évidés et sculptés, ont révélé mercredi des scientifiques du Musée d'histoire naturelle de Londres.
    Trois crânes taillés, vieux de 14 700 ans et appartenant à deux adultes et un enfant de trois ans, ont été découverts dans une grotte du sud-ouest de l'Angleterre, dans la région du Somerset, a annoncé l'institution britannique.
    Les entailles sur les crânes montrent que les têtes étaient méticuleusement nettoyées peu de temps après la mort. Les crânes étaient ensuite modifiés en enlevant les os du visage et la base du crâne, explique Silvia Bello, spécialiste en fossiles humains au musée, dans un communiqué.
    Ces crânes étaient scrupuleusement sculptés en forme de bol, un travail minutieux si on considère les outils dont disposaient les êtres humains à cette époque, ajoute-t-elle.
    « On soupçonnait que les premiers hommes avaient une grande aptitude à manipuler des corps humains une fois qu'ils étaient morts, mais notre recherche révèle à quel point ils étaient aussi de grands anatomistes », estime-t-elle.

    Objets de rituels
    Compte tenu de l'attention portée à la préservation de la boîte crânienne, il est probable que ces bols étaient destinés à un rite symbolique et qu'ils n'avaient pas seulement une fonction utilitaire, avance Mme Bello.
    Les chercheurs affirment disposer d'éléments prouvant que les hommes qui ont sculpté ces crânes mangeaient la moelle humaine, mais le cannibalisme ne semblait pas la principale raison de vider ces têtes.
    Les scientifiques savaient déjà que des boîtes crâniennes avaient été utilisées comme récipients dans d'autres régions du monde, notamment chez les Vikings en Scandinavie. Toutefois, les exemplaires de ces crânes sont extrêmement rares, affirment les chercheurs dans leur étude parue dans la revue PLoS One.
    Les crânes sculptés du Somerset sont les premiers trouvés en Grande-Bretagne et les plus vieux exemples jamais découverts dans le monde, selon les chercheurs.
    Radio-Canada.ca avec


Presse écrite
Blogs EMosaïque
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 



Diego Diaz

Créez votre badge


Copyright
Design by Weens Richard


Google





PREVISIONS METEO





SELECTION VIDEOS PRODUITES PAR E-MOSAIQUE










NOMBRE DE VISITEURS ACTUELLEMENT
EN VISITE CE JOUR SUR MOSAIQUE