Le Journal du mois

Le Journal E-Mosaïque du mois }}}

INFOS MONDE-E-MOSAIQUE-INFOS MONDE-E-MOSAIQUE
- Accueil - Presse internationale - Météo mondiale - Contact
Les dossiers
Le monde
Actus Monde
Les alternatifs
Acrimed
Rézo
E-Mosaïque
Oikonomia
Oikos
Bellaciao
Indymedia
Wikipedia
Ebabylone
Rue 89
Agoravox

Rédacteur Agoravox

E-MOSAIQUE


La France doit elle retirer ses soldats de l'Afghanistan
OUI
NON



résultats »
Fonds et images




CHILI - JARA

Près de 5000 personnes ont rendu, samedi, un dernier hommage au chanteur compositeur chilien Victor Jara, sauvagement assassiné par les hommes du dictateur Pinochet.
Santiago, correspondance particulière. « J’en ai la chair de poule », sourit avec émotion Alberto. Les 5000 personnes qui suivent, dans les rues de Santiago, le cercueil de Victor Jara, reprennent en chœur, d’une même voix, les chansons du chanteur compositeur communiste.
« Ce qui m’étonne le plus, à moi qui l’ait connu, souligne Elena Rojas, militante communiste de soixante-sept ans, ce sont tous ces jeunes qui sont venus lui rendre un dernier hommage. » Sous le soleil qui tape, la foule est bigarrée. Beaucoup de jeunes, des personnes âgées sur leur trente et un, des chanteurs de rue, des danseurs, des familles, un œillet rouge dans la main. « Je n’étais même pas né quand il a été assassiné, souligne Mariano, qui a quinze ans. Ce sont mes parents qui l’écoutaient beaucoup quand j’étais enfant. Maintenant, c’est moi qui l’écoute? ! »
Comme l’explique Rodrigo Nunez, depuis dix ans « payador », chanteur poète de rue, « Victor Jara, c’est le saint patron des chanteurs, il n’y a pas un seul Chilien qui ait commencé à chanter et à gratter sa guitare sans ses chansons? ! » Il y a trente-six ans, le 18 septembre 1973, seules trois personnes, sans fleurs ni chants, enterraient Victor Jara. « C’est grâce à un fonctionnaire du registre civil qui a reconnu Victor Jara à la morgue, que son corps n’a pas été lancé dans une fosse commune et que Victor n’est pas devenu un des disparus de la dictature, souligne Gloria König, directrice de la fondation Victor-Jara. Il manquait des obsèques populaires à cet immense personnage, qui a révolutionné la musique folklorique chilienne et le théâtre, qui s’est engagé pour son peuple corps, âme et art. »
« Ce ne sont pas des obsèques normales, a remercié Joan Turner, la veuve de Victor. C’est un acte d’amour et un deuil pour tous nos morts. » Et la présidente Michelle Bachelet, présente également, d’ajouter : « C’est vrai que Victor Jara vit dans le cœur de son peuple. “Victor Jara présente? !” » Trente-six ans après son assassinat, Victor a reçu l’adieu populaire qu’il méritait. Seul manque désormais que justice soit faite.
Hélène Holcman ...}}}

Témoignages à Gaza

"Ici c'est l'enfer"
Israël, engagé dans une "guerre sans merci" pour "faire tomber" le Hamascontinue à mener des raids dans la bande de Gaza, faisant déjà plus de 400 morts dont au moins 100 civils.
Ziad Medoukh est professeur de français à l’université de Gaza.
Joint par téléphone, l’universitaire, qui assistait aux obsèques de deux de ses cousins et de trois voisins tués par les bombardements israéliens, était sous le choc : « Ce n’étaient pas des militants ni même des sympathisants du Hamas, dit-il d’un ton ému.
Je peux témoigner que pour la première fois depuis 1967 les habitants de Gaza sont en train de subir de tels bombardements.
Cette fois, c’est dur, dur, plus dur que ce qu’on a vécu jusque-là.
Ici, c’est l’enfer, la désolation, il y a des cadavres et des corps déchiquetés dans la rue. Du fait des coupures électriques (quatre par jour à cause du blocus), on n’a pas beaucoup d’information, on ne sait pas ce qui se passe vraiment.

« À travers une campagne médiatique relayée y compris par certains médias arabes, Israël a réussi à convaincre les pays arabes dit modérés, l’UE et de nombreux pays que ses frappes ne ciblent que le Hamas.
Or, sur les 300 morts, hormis le chef de la police, il n’y a aucun responsable du Hamas ou des brigades Al-Qassam (milice armée du Hamas).
Certes, 180 policiers qu’Israël assimile à des combattants ont été tués, mais il y a eu 120 civils, dont une majorité d’enfants et de femmes, qui ont péri », dit-il sur un ton excédé.
« De plus, poursuit-il, tout le monde le sait : Gaza est une région étroite, surpeuplée, où plus d’un million et demi de personnes, entassées les unes sur les autres, vivent sur 360 km2.
Pourquoi cibler et détruire des écoles, des usines qui, du fait du blocus, ne fonctionnent qu’à moins de 50 % de leurs capacités, des mosquées, des habitations, des commerces, des dépôts d’approvisionnements ? J’appelle cela une politique de terreur.
Pourquoi avoir imposé le blocus à Gaza durant deux ans alors que les gens du Hamas ne sont pas affectés par ce blocus ?
Et Israël connaît parfaitement cette situation. Pourquoi Israël empêche-t-il des malades de se faire soigner en Cisjordanie alors qu’ils ne sont pas membres du Hamas, pourquoi empêche-t-il l’entrée des vivres et des médicaments à Gaza ? En fait, il y a une logique à cela : Israël veut punir la population civile palestinienne. »
Propos recueillis par Hassane Zerrouky

L'ANALPHABETISME
  • De nombreux pays ont remporté de grands succès et les programmes d'alphabétisation des adultes et d'éducation non formelle ont permis de réaliser des progrès considérables, mais il reste encore des défis importants à relever.
    On estime que 774 millions d'adultes, dont deux tiers de femmes, ne savent ni lire ni écrire.
    Plus de 72 millions d'enfants ne sont pas scolarisés et bien plus nombreux encore sont ceux qui ne fréquentent qu'irrégulièrement l'école.
    En outre, un grand nombre de personnes qui viennent d'apprendre à lire et à écrire ne peuvent entretenir ces aptitudes faute d'avoir à leur disposition des supports de lecture adéquats. (carte de l'analphabétisme dans le monde)}}}

    LE PLUS GRAND HOMME
    L'ancien président sud-africain Nelson Mandela est le "plus grand homme" de la scène internationale selon les Français, les Allemands et les Britanniques interrogés par TNS pour la chaîne CNN.
    Selon cette enquête réalisée parmi un échantillon représentatif d'environ 1.000 personnes en Grande-Bretagne, en France et en Allemagne entre le 1er et le 13 juillet 2005, Nelson Mandela est considéré dans ces trois pays européens comme le "plus grand homme de la scène internationale" (35%)...}}}






Presse écrite
Blogs EMosaïque
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 






Marwan Barghouti n° 2 de l'OLP, prisonnier des Israéliens doit être libéré
Oui
Non
A voir



résultats »
sondages



Copyright
Design by Weens Richard


Google



Musique libre




L'ACTUALITE EN AFRIQUE
<




Mot exact résultats par page





NOMBRE DE VISITEURS ACTUELLEMENT
EN VISITE CE JOUR SUR MOSAIQUE