Livre mon ami
Cliquez ici pour découvrir le Journal Mosaïque de ce mois
LIVRE MON AMI
 

LES TITEUF

Titeuf


Maman


Papa

Bébé

Nadia

La maitresse

Manu

Dumbo


Pour découvrir
le site web
de Titeuf
cliquez sur
son nouveau album






pour prendre
contact



le plan du site


d'autres livres


 
TITEUF L'ANTI HEROS
Les enfants l'adorent, les adultes le snobent, et pourtant Titeuf est un personnage hors du commun, et en même temps commun à chacun d'entre nous.
Il a nos défauts, notre curiosité, notre naiveté, nos qualités. il est amoureux, parfois méchant, adorable souvent.
Au fil des pages de ses albums chacun se retrouve. Il est la vie.
Ses amis se sont les notres, sa famille ressemble aux notres.
Titeuf ce n'est pas qu'une image, c'est aussi la société telle qu'elle est.
Son papa est au chômage, il est inquiet sur l'avenir de la planète à sa manière et avec ses yeux, et il n'aime pas l'intolérance, le racisme et l'injustice, et le dit à sa façon, celui d'un enfant qui ne veut pas devenir l'adulte que nous sommes devenu.
FOIRE A TITEUF
Comment est né Titeuf ?
Titeuf est né dans les années 1990 durant une période difficile pour Zep : tous ses projets étaient refusés par les maison d'éditions de BD. Il s'est alors enfermé chez lui pour dessiner rien que pour lui en racontant ses souvenirs d'enfance. On retrouve d'ailleurs dans les pages de " Dieu, le sexe et les bretelles", premier album de Titeuf, les discussions de préau de dessinateur enfant. Le personnage de Titeuf a tout de suite plu à Zep. Titeuf est plus déluré que lui. Il a une tête d'œuf (d'où son nom de Titeuf). Zep l'a proposé dans un magazine qui a accepté de le publier.

Pourquoi Titeuf a-t-il une mèche blonde ?
La mèche jaune donne à Titeuf un aspect plus mobile. Elle permet de souligner ses expressions. Et puis, il y a aussi une autre raison : Zep trouve super pénible de dessiner les cheveux !

Comment Zep a-t-il créé les copains de Titeuf ?
Zep s'est inspiré de ses copains d'école. Son meilleur copain s'appelait Manu. Un autre copain s'appelait Hugo. L'une des filles de la classe s'appelait Nadia et ressemblait au personnage de la BD. Zep l'a d'ailleurs revue il y a quelques années. Elle ne lui en pas voulu d'avoir fait de Nadia le symbole de la chipie !

Où vit Titeuf ?
Titeuf vit surtout dans la tête des gens qui le lisent. Zep n'a pas envie de le placer dans un lieu géographique précis.

Titeuf est en quelle classe ?
Titeuf a une seule maîtresse (et quelle maîtresse !). Il est donc encore à l'école primaire.

Pourquoi Titeuf dit-il des gros mots ?
Titeuf parle naturellement. Zep ne s'est jamais dit : " J'aimerais que Titeuf soit grossier " ! Il se souvient juste de la manière dont lui-même parlait quand il était enfant. Plus tard, son atelier de dessin donnait sur un cours d'école. Il a ainsi pu rester fidèle au langage des enfants parlaient. Le but c'est d'être vrai et non pas de rédiger un manuel de grammaire !

Pourquoi Titeuf parle-t-il autant de sexe ?
Parce qu'on en parle partout à la télé, dans les journaux. C'est un sujet de curiosité pour les enfants.

Pourquoi Zep ne fait-il pas d'épisodes avec Titeuf devenu grand ?
Zep a décidé que Titeuf aurait 8 ans et il ne souhaite pas le faire grandir car le monde des enfants l'inspire beaucoup plus que celui des adultes. Il ne faut pas oublier que Titeuf, au départ, est né des souvenirs d'enfance de Zep qu'il raconte tels quels dans les dix premières pages de son premier album "Dieu, le sexe et les bretelles". Zep est un peu comme Peter Pan : avec Titeuf, il reste un éternel enfant !

Comment Zep invente-t-il une histoire de Titeuf ?
Les histoires de Titeuf sont inspirées des souvenirs d'enfance de Zep. Il lit les journaux, regarde la télé, bref il est à l'écoute de l'actualité pour trouver de nouvelles idées. Mais une fois qu'il a son crayon en main, Zep se met dans la peau du petit garçon qu'il était, avec ses réactions de l'époque.

Titeuf est destiné à un lectorat de quel âge ?
Titeuf est destiné aux enfants comme aux adultes. On a remarqué que, dans la plupart des séances de dédicaces, les plus jeunes lecteurs ont environ 7 ans et qu'il n'y a pas de limite supérieure en âge !



Zep est né en Suisse en 1967. De son vrai nom Philippe Chappuis, il tire son pseudonyme d'un fanzine créé à l'âge de 12 ans, lorsqu'il était fan de Led Zeppelin. Dès sa plus tendre enfance il commence à dessiner et inventer des histoires. A l'époque, ses idoles en bande dessinée sont déjà Gotlib et Greg. Il s'inscrit ensuite aux Arts Déco de Genève d'où il sortira diplômé quelques années plus tard. Il débute à 14 ans en publiant régulièrement ses dessins dans la presse suisse. Il collabore à plusieurs magazines (Femmes d'Aujourd'hui, Spirou...)
En 1992, Titeuf naît par hasard sur un carnet de croquis, alors que Zep dessine des souvenirs d'enfance. Le succès est croissant et devient rapidement un véritable phénomène du monde de l'édition.
Zep a été récompensé de nombreuses fois pour Titeuf (Prix de l'Humour en 1993 à Sierre, Prix Livres Hebdo Jeunesse 1995 et, en 1996, Prix Alph Art Jeunesse à Angoulême et Prix du Public à Sierre). Aujourd'hui, Titeuf est le personnage emblématique du magazine Tchô !, de la collection de bandes dessinées Tchô ! la collec... et il a donné naissance à un jeu vidéo et à de nombreux produits dérivés.
En mai 2000, Titeuf est le premier personnage de BD à faire son apparition dans les romans de la Bibliothèque Rose chez Hachette Jeunesse.
Depuis avril 2001, Titeuf est devenu la vedette d'une série de dessins animés. En septembre 2001 paraît Le Guide du zizi sexuel coécrit avec Hélène Bruller, un livre qui répond à toutes les questions que se posent les 9 / 13 ans sur la découverte de l'amour et du sexe.
Zep a également réalisé pour Jean-Jacques Goldman l'ensemble du concept visuel et l'illustration packaging de son dernier disque, Chansons pour les pieds, sorti en novembre 2001.
Enfin, en 2002 et 2003, Titeuf a été choisi par Handicap International pour devenir le totem des 20 ans de cette ONG co-Prix Nobel de la Paix.

De bédéiste anonyme, Zep est devenu le géniteur d’un écolier dont les albums lui ont déjà rapporté plus de 2 millions de d'euros. En y ajoutant près de 30 000 euros par année de droits d’auteur sur les produits dérivés, on comprend que le Genevois soit fier de Titeuf!

Photos: Lionel Flusin et Didier Martenet



[menu précédent]



NOMBRE DE VISITEURS ACTUELLEMENT
EN VISITE CE JOUR SUR CE SITE