un bateau pour la Casamance
En cliquant ici, découvrez le drame du Joola, la Casamance
UN BATEAU POUR LA CASAMANCE
Nous avons tous été bouleversés par les insoutenables images du naufrage du navire sénégalais le Joola.
Plus d'un millier d'hommes, de femmes et surtout d'enfants ont ainsi été noyés. Nous avons en même temps été effarés et révoltés par la criminelle inconséquence de ceux qui ont laissé monter à bord deux fois plus de passagers que ne pouvait en contenir Joola.

Il n'y avait que ce bateau pour faire le lien entre la Casamance et le reste du pays. Il n'y a donc plus de liaison aujourd'hui. Le drame humain, engendré par le naufrage du Joola peut encore s'aggraver si une nouvelle liaison maritime n'est pas mise en place, car ce bateau est le seul moyen de transporter hors la Casamance les fruits et légumes, qui nourissent le Sénégal. Voilà pourquoi une grande campagne de mobilisation est nécessaire pour que les Etats sénégalais et français, l'ènion européenne et les institutions internationales créent les conditions pour remettre rapidement en service un bateau. En même temps, il s'agit de mobiliser tous les réseaux, des collectivités publiques aux entreprises, les fonds européens ou mondiaux, mais aussi les particuliers qui le souhaitent, pour trouver l'argent nécessaire à l'achat d'un tel bateau.

C'est pour contribuer à cette mobilisation et créer les conditions de l'achat d'un nouveau bateau que plusieurs personnalités ont constitué le comité "Un bateau pour la Casamance". Le journal Humanité, la chaine de télévision ARTE, le Groupe Web Mosaïque 91 se sont associés à cette opération.

COMITE UN BATEAU POUR LA CASAMANCE
Il est composé entre autres de : Touré KOUNDA, Fodé SYLLA, Bernard GIRADEAU, Bernard LAMA, André LEWIN, Richard BOHRINGER, Idrissa DIOP, PASSY, Patrick POIVRE-D'ARVOR, Patrick GIRARD, Hervé BOURGES, Robert HUE, Marie-Georges BUFFET, Patick LE HAYRAC, Nicole BORVO, Patrick VIEIRA.
Adressez vos courriers au siège du journal l'Humanité, 32, rue Jean-Jaurès, 93528 Saint-Denis
Chèques à l'ordre de :
"Un bateau pour la Casamance au Sénégal

Au milieu de l'océan et de la nuit,
Dans le claqument du vent et
Le hurlement des vagues,
Par l'inconscience et l'insouciane qui nuit,
Hommes, femmes et enfants par grappes
S'enfoncent et s'endorment à jamais
Dans l'eau rageuse et froide,
Leur rêve brisé et leur destin dans leurs
Mains moites
Pour faire taire le peuple en légitime colère,
Ils développent des arguments de misère.
Nous crions jusqu'aux cieux
Notre détresse et notre désespoir,
Pour que jamais, plus jamais
Les paquebots ne se transforment en mouroirs.

Touré Kunda


[menu précédent]