PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS, Ile-de-France
La loi sur l'air et l'utilisation rationnelle de l'énergie de décembre 1996 oblige les agglomérations de plus de 100 000 habitants, y compris notre région a élaborer un plan valable 5 ans, compatible avec le shéma directeur Ile de France valable jusqu'en 2015.
Ce plan doit définir les principes d'organisation des déplacements de personnes et du transport des marchandises, de la circulation et du stationnement.

LE DIAGNOSTIC
Ce sont les habitants des zones à faible densité qui se déplacent le plus en voiture. Certains ménages en arrivent même à dépenser autant pour leurs déplacements que pour leur logement.Or, ce sont ces zones qui se sont développés en Ile de France. Paris se dépeuple alors que la grande couronne progresse. L'emploi et les commerces ont suivi.
Les déplacements de banlieue à banlieue se développent à un rythme supérieur à la moyenne. La conception radiale des réseaux de transports collectifs n'est pas adaptée à de tels déplacements.

-Le bruit et la pollution atmosphérique : les principales nuisances occasionnées par les transports.
-Les énergies alternatives comme l'électricité ou le G.P.L semblent être dans l'impasse pour des raisons techniques.

L'insécurité routière offre un trop lourd bilan. La progression touche l'ensemble des utilisateurs.
Ainsi sur 13 personnes qui meurent chaque semaine en IDF, 40 % sont des piétons, pour 83 % d'accidents impliquant un véhicule léger.


Automobile - transports collectifs : un équilibre précaire
De 1991 à 1997 les déplacements des voitures se sont accrus de près de 18 %, alors qu'en transport collectif, le volume est restée stable.
En 1997 la part des déplacements est le suivant :

transport collectif = 18 %,
marche = 34 %,
voiture = 46 %,
deux roues =2 %.

TRANSPORT DE MARCHANDISES, ETAT DES LIEUX

Les camions sont prépondérants. Entre 1982, et 1991 le tonnage transporté par route a progressé de 25 %.
Ce développement s'est fait au détriment de la voie d'eau (6,4%) et du transport ferré (7%) qui ont pourtant un fort potentiel de capacité et qui sont moins nocifs pour l'environnement.
NB. En 1999 la consommation la consommation d'énergie, en particulier sur les routes a explosée. Elle dépasse à l'échelon national de 4 millions de tonnes le niveau de 1990. Au premier rang des pollueurs, les poids lourds, dont le trafic a enregistré l'an dernier un essor considérable : + 8,7%, soit une augmentation de plus du double qu'en 1998, tandis que le trafic SNCF continuait de régresser (-1,2%).

CONCLUSION
La poursuite de telles tendances serait incompatible avec les orientations de la loi sur l'air, l'utilisation rationnelle de l'énergie, et notamment la diminution du trafic automobile.




LE PROJET
Il s'agit d'accompagner le développement de l'agglomération francilienne en renforçant ses atouts.
Les actions du PDU visent en 5 ans :
1.de diminuer de 3 % le trafic automobile,
2.d'augmenter l'usage des transports collectifs de 2 %,
3.d'augmenter de 10 % la part de la marche,
4.de 100 % le nombre de déplacements en vélo,
5.de 3 % la part des tonnages de marchandises par voie d'eau et fer.
Ces objectifs doivent être considérés comme des minimas.

La démarche générale repose sur une triple articulation :
-les institutions agissant au niveau régional et départemental (réseau IDF),
-les communes seules compétentes en matière de stationnement de de police de la circulation,-le monde économique.


LA POSITION DES COMMUNISTES EVRYENS

Le PDU est un plan intéréssant à condition que pensant les 5 ans de son application les habitants, les élus y soient étroitement associés.
Il présente de sérieuses lacunes. Ainsi si la limitation des véhicules légers est prescrite, celle des camions principaux responsables de l'insécurité routière et de la pollution est à peine abordée.
Des propositions locales comme la création d'une ligne de bus entre les hôpitaux de Corbeil et d'Evry, la création de places de stationnement pour les vélos et les bus de tourisme, l'amélioration de la qualité et des fréquences du transport collectif doivent aboutir. Les communistes et ses élus agiront dans ce sens là.