dictionnaire économique
Définitions des principaux termes employés en économie

TRANSPORT : Le fait de porter pour faire parvenir en un autre lieu ; manière de déplacer ou de faire parvenir en un autre lieu par un procédé particulier. Déplacement de choses ou de personnes .sur une assez longue distance et par des moyens spéciaux (le plus souvent par un intermédiaire) à des fins commerciales et économiques.
Selon un récent rapport parlementaire, le trafic en France a augmenté de 20 % sur la période 1985-2000 pour les transports collectifs, de 44 % pour les déplacements en voiture individuelle et de 112 % pour le transport aérien intérieur.
Le transport routier de marchandise, qui représente plus de 2/3 du transport total de fret, a progressé de 35 % sur les 10 dernières années avec une tendance au fractionnement des charges, ce qui induit un trafic de camions proportionnellement plus important.
Le secteur des transports génère 35 % des émissions humaines de gaz carbonique. Il est le principal responsable de la pollution et de l’effet de serre, et son évolution prévisible est la plus importante avec 10.5 % contre -6.5 % pour l’industrie, ou 0.3 % pour l’agriculture.

Le transport routier marchandise à lui seul représente près de 50 % de l’ensemble des nuisances. Il a augmenté en prenant des marchés au transport ferroviaire ou la voie d’eau.
Les coûts engendrés tant au détriment de la qualité de l’environnement, que ceux sur la sécurité routière ou l’aménagement du territoire sont considérables.

Les parts de marché du transport marchandises en 2001 sont les suivants :
* Route : 72,1%
* Fer : 20,4%
* Voies navigables 5,6%
* Divers : 1,9%

Les coûts sociaux et environnementaux de la circulation routière dans l’UE :
-réchauffement de la planète : 0.3 % et 0.9 %,
-pollution de l’air : 0.4 % et 3.9 %,
-bruit : 0.2 % et 1 %,
-congestion : 0.7 % et 3.8 %,
-dégâts des routes : 0.3 % et 1.9 %,
-accidents : 1 et 1.4 %.
En % par rapport au PIB, source Guide “ DGXI 1997 ”, le premier chiffre correspond à l’estimation basse, le deuxième à l’estimation haute.
Le coût total externe est donc situé entre : 2.9 % et 12.7 % du PIB.


TRESOR PUBLIC : C’est l’agent financier de l’Etat. Il perçoit les recettes publiques (impôts et taxes), règle les dépenses et gère les comptes de l’Etat, des administrations et des collectivités territoriales.
C’est le banquier de l’Etat. Le Trésor public crée la monnaie divisionnaire (monopole de l’émission des pièces) et crée aussi sa propre monnaie scripturale lorsqu’un fournisseur de l’Etat est crédité.

documents utilisés : dictionnaire économique et social (éditions sociales), dictionnaire d'économie (Hatier), Larousse...

Haut de la page-[menu précédent]


Haut de la page-[menu précédent]