dictionnaire économique
Définitions des principaux termes employés en économie

RECAPITALISATION : Opération par laquelle une société rachète ses propres actions détenues par des tiers.
L’objectif est de renforcer le poids de la société historique (ou majoritaire) au conseil d’administration. 
Lorsqu’une société fait des bénéfices (surtout si elle en fait beaucoup) elle peut être tentée d’en dissimuler artificiellement une partie sous forme de recapitalisation. Ceci permet aux actionnaires de s’affranchir d’une pression trop forte de la part représentants du personnel en matière d’embauches, d’investissements productifs et de redistribution sociale plus équitable.
Autre avantage pour les actionnaires et non des moindres, l’achat massif d’action a pour effet de faire monter mécaniquement leur cours, sachant que la rémunération des actionnaires est fonction aussi de la variation du cours de l’action, le procédé est doublement tentant.
En France au cours de l’année 2004, Total a gagné 9 Mds d’€uros qui seront entièrement recapitalisés.


RECESSION : Conjoncture économique d’un pays caractérisée par une chute du taux de croissance ou par son maintien à des niveaux faibles.
La récession techniquement, se définit comme un recul du PIB sur deux trimestres successifs.
En 2003 la France s’est placée dans un “contexte récessif” selon l’expression du premier ministre.
La très grande faiblesse de l’investissement (-2.8 % en 2002, -2.1% en 2003, chiffres INSEE), la stagnation de la consommation des ménages (1.3 % en 2003, 2.7 % en 2002) expliquent en partie cette situation.
Le gouvernement a reconnu que la France était techniquement en récession, vendredi 3 octobre 2008. Suite aux conclusions de l'Insee prévoyant une baisse du PIB français pour les deux derniers trimestres de 2008, le ministre du budget Eric Woerth a reconnu que le pays était en "récession technique" après deux trimestres de "croissance négative".
Il a toutefois souligné que, sur l'ensemble de l'année en cours, la croissance du PIB sera de 1 %, un argument qu'il avait utilisé dans un premier temps pour démentir qu'une récession avait lieu.


RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DEVELOPPEMENT : Ensemble de travaux ayant pour objet la découverte de connaissances nouvelles dans les domaines scientifiques et économiques.
L’histoire de la recherche comme activité intellectuelle peut se confondre avec celle des sciences et des techniques. La sociologie s’intéresse, elle, aux rapports que les scientifiques entretiennent entre eux, et avec l’ensemble de la société.
La recherche a des incidences directes sur la production des biens et des service, de plus en plus liée à l’innovation, et ses enjeux sont tels qu’on inclut dans la mesure de la puissance d’un pays le pourcentage du revenu national qui lui est consacré.
“ Une société qui ne cherche plus, est une société qui ne progresse plus ”. Cette déclaration de Marie Dutreix, biologiste à l’institut Curie résume bien l’importance de la recherche.
Le pourcentage consacré à la recherche dans les pays de la communauté européenne est passé de 2 à 1.94 % de 1988 à 2000. Celui des Etats Unis a évolué de 2.8 % à 2.69 % et celui du Japon de 2.6 % à 2.98 % (chiffres commission européenne 2002).
Investir dans l’enseignement scientifique et la recherche, est aussi investir dans les ressources humaines qui représentent 75 % ses coûts de la recherche.
En France le manque d’ambitions des pouvoirs publics à ce sujet est évident. Une baisse drastique du budget de la recherche est notée dans tous les secteurs. Il est. de l’ordre de 10 à 30 % en 2003 et 2004.

documents utilisés : dictionnaire économique et social (éditions sociales), dictionnaire d'économie (Hatier), Larousse, Axis...


Haut de la page-[menu précédent]