dictionnaire économique
Définitions des principaux termes employés en économie

HEDGES FUNDS :Ce sont des fonds d'investissement spéculatifs recherchant des rentabilités élevées et qui utilisent abondamment les produits dérivés. Ils présentent l'intérêt d'offrir une diversification supplémentaire aux portefeuilles " classiques " car leurs résultats sont en théorie déconnectés des performances des marchés d'actions et d'obligations.
Ils se sont spécialisés dans les opérations les plus juteuses et les plus spéculatives s'autorégulant. Ces fonds acquièrent et vendent toutes sortes de produits : créances, actions, marchandises et même oeuvres d'art. En février 2007, un groupe de travail sur ces hedge funds, voulu par le président américain, George W. Bush, a décidé de laisser ces fonds s'autoréguler. Parmi les causes de la crise actuelle, on retrouve la faillite de deux fonds d'investissement spéculatifs de la banque Bear Stearns l'an dernier, qui a affolé les marchés.

Comment flamber une prime de 250 millions de dollars (162,3 millions d'euros) ?

Cet exploit, le financier londonien Greg Coffey, 36 ans, vient de le réaliser. En quittant GLG Partners, le deuxième plus gros hedge fund britannique, pour créer son propre fonds spéculatif, le trader a en effet perdu ce pactole que devait lui octroyer son employeur.
Pour GLG Partners, le départ du petit génie australien, gestionnaire de ses quatre fonds émergents phares, est une catastrophe. Car la star de la City a réalisé des rendements records, plus de 68 % entre 2004 et 2007. La clientèle de M. Coffey a commencé à retirer ses avoirs pour les lui confier, et ces retraits, selon GLG, devraient représenter 4 milliards de dollars, soit 16 % de ses actifs.

"Je pense qu'ils sous-estiment les montants en péril. Greg était leur vraie vedette, avec une tête bien faite, un grand savoir-faire et une détermination à toute épreuve. Il a aussi la baraka", souligne un vétéran de la profession, à la tête d'un fonds de fonds. A lui seul le natif de Sydney a rapporté, en 2007, la moitié des commissions du hedge fund.

Comment expliquer la décision de ce héros de la finance, à qui GLG avait versé une rémunération de 300 millions de dollars (194,8 millions d'euros) lors de l'exercice 2007-2008 ?
"Dans les hedge funds, l'absence d'entraves bureaucratiques favorise la créativité.
Ce secteur est un terreau fertile à l'éclosion de personnalités indépendantes. Greg a voulu être son propre boss", analyse un observateur. M. Coffey a suivi l'exemple d'autres superstars des marchés. Comme Christopher Hohn, son compère, parti de Perry Parker à New York pour fonder The Children's Investment Management Fund (TCI), expert des coups boursiers. Ou le trio fondateur de GLG, venu de Lehman Brothers. Sans oublier le Français Philippe Jabre, principal trader de GLG, condamné en mai 2006 pour abus de marché dans l'affaire Sumitomo qui a monté le fonds Global Macro, à Genève.

A l'évidence, M. Coffey supportait mal la tutelle des trois principaux associés de GLG, qui en détiennent 53 % des droits de vote. Et il se sentait à l'étroit dans une entreprise soumise aux inquisitions des analystes et des médias depuis son introduction à la Bourse de New York en 2007.

Marc Roche
Article paru dans l'édition du 10.05.08.


HOLDING : Société de participation qui permet de concentrer le contrôle financier sur de nombreuses entreprises restées formellement indépendantes. C'est une des formes le plus communément utilisée dans de nombreux pays pour réaliser la constitution de grands empires monopolistiques.
Société qui ne produit pas mais qui détient des participations dans le capital d'autres sociétés afin d'en contrôler et d'en orienter l'activité.
Un exemple de l'actualité la fusion de KLM et d'Air France se traduit par la création d'un holding qui regoupera ces entreprises et prendra les principales décisions. L'objectif essentiel et celui de permettre des économies d'échelle, de supprimer plusieurs milliers d'emplois, de satisfaire le rentabilité financiére des actionnaires. L'intérêt public est secondaire...

documents utilisés : dictionnaire économique et social (éditions sociales), dictionnaire d'économie (Hatier), Larousse, Hachette...


Haut de la page-[menu précédent]



NOMBRE DE VISITEURS ACTUELLEMENT
EN VISITE CE JOUR SUR MOSAIQUE