dictionnaire économique
Définitions des principaux termes employés en économie

DECROISSANCE : Etat de ce qui décroît. Déclin, diminution.
Concept inspiré des travaux de l'économiste Roumain Nicholas Georgescu-Roegen (1906-1994) qui dénonce l'expansion illimitée partant du principe que les ressources humaines terrestres sont limitées.
Plutôt qu'un développement même durable en butte à la limite des ressources terrestres, Georgescu-Roegen prône la décroissance au sein des pays riches.
L'idée est séduisante mais n'insiste pas assez sur le noeud du problèmes qui est la répartition inégale des richesses engendrant extrême pauvreté d'un côté et gâchis de l'autre.
S'agissant des ressources limitées de la planète, le concept de décroissance semble ignorer les possibilités offertes par la science et le génie de l'Homme. Si Georgescu-Roegen avait vécu au Moyen Age, il lui aurait certainement paru inconcevable que la Terre puisse être peuplée de 6 milliards d'individus. Or, on sait désormais qu'en l'état actuel des techniques et de la science, nous pourrions nourrir une population quatre fois plus nombreuse.
Une dernière crainte et non des moindres serait que ce concept sous un habillage "vendeur" nous amène à accepter une régression sociale.


DEFICIT ET DETTE : Le déficit public est la différence au cours d’une année entre les recettes et les dépenses des entités publiques.
La dette publique est la somme des déficits accumulés au fil du temps. Chaque déficit augmente la dette publique et chaque excédent la réduit. Le déficit de l’Etat est appelé le déficit budgétaire. Alors que le déficit de l’ensemble des administrations, à savoir l’Etat, les collectivités territoriales, les organismes de protection sociale, se nomme le déficit public.
La dette extérieure représente l’ensemble des emprunts des agents économiques à l’égard des prêteurs étrangers.

DEFICIT public ou budgétaire :
Solde budgétaire négatif, les dépenses de l’Etat étant supérieures aux recettes.
Un déficit budgétaire doit être comblé, soit en empruntant des ressources aux épargnants, soit en en créant de la monnaie. Pour les pays de la zone Euro cette pratique est interdite. En France le déficit présenté pour 2004 est de 55 milliards d’€uros, soit près de 4 % du PIB. Aux Etats Unis ce déficit est estimé en 2003 à 450 milliards de dollars ce qui représente plus de 3 % du PIB.
Les raisons et les conséquences sont les mêmes pour ces deux pays : diminution des impôts, des charges sociales, augmentation du chômage, suppression des aides sociales, creusement des inégalités sociales.
Selon Joseph Stiglitz, prix Nobel 2001 d’ économie “ l’important déficit américain va se traduire par des taux d’intérêts plus élevés, une baisse des investissements et de la croissance qui pénaliseront particulièrement les pays en voie de développement du fait des emprunts massifs que les USA doivent effectuer pour combler leur déficit colossal ”. Les Echos du 15/09/2003.


DEMOGRAPHIE : Science des populations humaines. La démographie a pour objet l’étude statistique des collectivités humaines.
Son domaine est double :
l’aspect statistique en étudiant la population à un moment précis. L’analyse avec la connaissance des causes, des variations constatées et des prévisions.
L’INSEE pour la France, et Eurostat pour l’Europe sont les principales sources des études démographiques.
La démographie est une science fondamentale pour l’économie afin de pouvoir anticiper et développer dans les domaines sociaux et de l’aménagement du territoire.
Ainsi à partir des éléments actuels plusieurs données apparaissent : une France plus nombreuse avec 65 millions d’habitants prévisibles en 2020 contre 59.6 en 2003; près de 2 millions de personnes âgées de plus de 85 ans d’ici 2015 dont 1/3 seront en état de forte dépendance , le dépeuplement de plusieurs régions comme le Limousin, la Bourgogne, la Lorraine, la Champagne au profit d’autres comme le Languedoc, Rhône-Alpes ou l’Alsace.
En Europe des 15, la population totale devrait varier de 374 à 386 millions d’ici 2020 avec même une diminution de la population naturelle (décès plus importants que les naissances) dans certains pays comme l’Allemagne, l’Autriche, l’Italie, la Grèce, l’Espagne et le Portugal qui pour augmenter ne peuvent compter que sur l’immigration.


documents utilisés : dictionnaire économique et social (éditions sociales), dictionnaire d'économie (Hatier), Larousse, l'Humanité...

Haut de la page-[menu précédent]