dictionnaire économique
Définitions des principaux termes employés en économie

CHAMBRES D'AGRICULTURE : Organismes départementaux représentatifs des intérêts de l’agriculture auprès des pouvoirs publics.
Composées d’un double collège, l’un regroupe les membres des différentes catégories agricoles, l’autre les organismes agricoles. Les membres sont élus pour six ans et les chambres d’agriculture sont renouvelables par moitié tous les trois ans.
Elles ont compétence consultative pour tout ce qui concerne les questions agricoles et sont à ce titre consultées par les préfets et les pouvoirs publics.
Elles jouent également un rôle en matière de progrès agricole et de vulgarisation des nouvelles techniques auprès des exploitants. Elles disposent de fonds publics pour mener à bien leur projet. Au niveau national, elles sont représentées par l’Assemblée nationale des chambres d’agriculture.
La modernisation de l’agriculture française dans l’après guerre a eu pour conséquences d’une part une amélioration des revenus de la population agricole mais d’autre part, la disparition d’une part considérable de cette même population agricole.
Les exploitants restants étant pour partie d’entre eux les gagnants de cette modernisation initiée en grande partie par la FNSEA, la prédominance de cette organisation dans la quasi-totalité des chambres départementales n’est donc pas surprenante. Organisation catégorielle relayant les intérêts des grosses exploitations, la moyenne et petite paysannerie a beaucoup peiné à se faire représenter.
L’émergence de la Confédération Paysanne et du MODEF ont toutefois permis d’opposer un autre projet agricole au modèle productiviste et a surtout permis ’un fonctionnement démocratique dans des instances jusqu’ici exclusivement occupées par une unique organisation syndicale.


CHAMBRES DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE (CCI): Organismes professionnels et régionaux, composés de commerçants et d’industriels élus, chargés de représenter la profession et de développer les activités commerciales et industrielles.
Il existe au moins une CCI par département, elles ont à la fois un rôle consultatif et un rôle actif. A titre consultatif, elles renseignent les pouvoirs publics sur les besoins de leurs activités et émettent des vœux. Elles donnent leur avis sur certaines questions économiques intéressant leur circonscription.
Etablissement public, elles disposent de fonds propres et agissent dans la formation professionnelle, le développement d’activités commerciales et industrielles et deviennent parfois concessionnaires de certains services publics.
Disposant d’une partie de la taxe professionnelle de leur circonscription, elles ont la possibilité d’émettre des emprunts.
Formées de commerçants et d’industriels élus pour six ans par leurs pairs et renouvelables par tiers, la variété de leur représentation estompe les différences profondes existant au départ entre l’industriel et le petit commerçant.
Elles ont conservé le caractère démocratique de leur représentativité et leur représentativité, restée diversifiée, n’a pas été dévoyée comme ce fut le cas pour les chambres d’agriculture.


CHAMBRE DES METIERS : Organismes à caractère public chargés de représenter les intérêts collectifs des artisans. Leurs membres élus pour 6 ans se répartissent entre les représentants des maîtres artisans (4/5) et ceux des compagnons (1/5).
Elles sont chargées de tenir le registre des métiers qui doit recevoir l’inscription de tous les artisans. Elles sont également chargées de l’apprentissage artisanal, à ce titre, elles sont les héritières des anciennes corporations.
Toutefois, leur principale raison d’être face à la concurrence industrielle et de la grande distribution reste la défense de leurs intérêts face à une politique économique trop souvent favorable à la concentration industrielle et commerciale.
Malheureusement comme ce fut le cas pour les 35 heures, les organisations patronales récupèrent le mécontentement de l’artisanat pour servir des intérêts souvent radicalement opposés.

documents utilisés : dictionnaire économique et social (éditions sociales), dictionnaire d'économie (Hatier), Larousse...

Haut de la page-[menu précédent]